De Suisse en Grèce

Voilà, nous sommes sur la route depuis le 20 mars, une petite semaine à traverser ces pays de l'ex-Yougoslavie, puis la Grèce jusqu'à Alexandroupolis, 45 km de la frontière turque. Nous y sommes depuis deux jours dans un des rares campings ouverts à cette saison.

 

Italie:

Après le passage du col du Simplon (fermé encore la veille!) sous un soleil radieux nous avons roulé jusqu'à Venise sans bouchon, ni-même le moindre ralentissement... une première!

 

Slovénie - Croatie:

Changement radical de la météo. Des 12 – 15° en Vénétie, nous descendons sur la Slovénie et la Croatie balayées par le plus redoutable des vents, « la Bora » qui fait chuter le thermomètre à 1°. Sur l'autoroute, vitesse limitée à 40 km/h et c'est tout à fait justifié.

 

Monténégro:

La frontière Croate passée en fin d'après-midi, nous cherchons en vain un bivouac autour des Bouches de Kotor, et la nuit tombant vers 18H c'est en altitude que nous trouvons notre bonheur. Vue à couper le souffle et silence absolu.

Jolis villages animés ombragés de palmiers, forteresse de Kotor, montagnes majestueuses, plage de sable fin, Sveti-Stefan, bref une belle affiche touristique. On y reviendra...

 

Albanie:

C'est une autre histoire! Le 70 premiers kilomètres dès la frontière sont un enfer: une route en chantier, mais chantier abandonné. Des ordures jonchent les talus, les champs, les rivières et même les cimetières (vive le plastique!). La pauvreté crève les yeux; dans les champs une vache maximum deux, voila le bien d'un paysan albanai.

Parallèlement on a jamais vu autant de Mercedes et BMW au km2. Aucun code de la route n'existant aux yeux de leur propriétaires: la vigilance est vitale.

A la sortie d'un village, la police nous arrête puis, sans commentaire, nous fait signe de poursuivre avec le sourire... curiosité?

 

Macédoine:

Passage de la frontière de nuit en montagne. Nous sommes les seuls « clients ». Du coup, les douaniers sont zélés mais sympa. Pour la première fois on nous demande le passeport de Jack.

Cette nuit-là, nous dormirons près d'une station service, bercés par le bruit des moteurs des camions albanais.

 

Grèce:

Nous retrouvons la Grèce que nous avons si souvent visitée. Par hasard, nous assistons dans une petite ville au défilé de la fête de l'indépendance de 1821.

A 45 km de la Turquie, nous rencontrons Fred de Frutigen qui se rend en Chine seul à vélo. Un gars sympa avec qui nous avons lunché et passé un super après-midi.