Russie (Sibérie)

... les deux photos ci-dessous pour en finir avec des clichés qui ont la vie dure...

Que dire sur la Sibérie que nous traversons actuellement? Même à l'Est, on sent le changement que cet énorme pays a subi et subit encore: le libéralisme avec ses élus et sa cohorte d'exclus. Au centre des grandes villes, c'est l'occident avec ses enseignes, ses boutiques, ses supermarchés, ses cafés et sa circulation. Nous sommes surpris de constater que la police y est très discrète, voire inexistante. A la campagne, c'est tout autre chose. Les maisons sont en bois (Isbas), fréquemment mal entretenues. Il n'y a souvent qu'un point d'eau par village, les routes ne sont pas asphaltées, donc soit poussiéreuses soit boueuses. La vie y est rude et la pauvreté visible. Au bord des routes, il n'est pas rare de voir une vieille femme assise sur la bas côté, emmitouflée dans un grand manteau, essayant de vendre quelques pommes-de-terre, pives, champignons ou baies aux occupants des voiture et camions passants à plus de 100 km à l'heure.

Quant à nous, nous affrontons les milliers de kilomètres et le froid (guère plus de 6°). Dur, dur les bivouacs, le soir, on ne sort plus les chaises et la table, on mange debout, vite fait. Jack apprécie de retrouver son « sac de couchage ». Nous devons avouer que cette traversée de la Sibérie est, depuis quelques jours, assez monotone de par ses paysages et du temps (environ 10 heures par jour) passé à rouler. Et ce n'est pas fini, nous n'en avons effectué que la moitié. Nous sommes actuellement à Omsk et pensons atteindre Moscou dans 5 jours, mais cela dépendra de la qualité et de l'encombrement des routes.

 

Aujourd'hui, 27 août, c'est l'anniversaire de Marie-Paule! HAPPY BIRTHDAY!!! Nous l'avons fêté hier soir avec un excellent repas et vin servis dans le confortable hôtel où nous sommes descendus.

Charmantes isbas en ville d'Irkutsk
Charmantes isbas en ville d'Irkutsk